Loading...

Mardi 6 mars 2018

« NE MINIMISONS JAMAIS LE HARCÈLEMENT SEXUEL » 

LANCEMENT D’UNE CAMPAGNE DE LUTTE
​CONTRE LE HARCÈLEMENT DANS LES TRANSPORTS 

Sous l’impulsion de Valérie Pécresse, la Région Île-de-France, Île-de-France Mobilités, la RATP et SNCF Transilien, ont décidé d’initier ensemble
 une vaste campagne de communication visible sur l’ensemble du réseau de transports en commun francilien afin de sensibiliser les voyageurs à la lutte contre le harcèlement. Face au choc ou à la peur des représailles, les témoins présents n’ont généralement aucune réaction.

Déployée du 5 au 27 mars 2018, cette campagne a pour objectif de sensibiliser les voyageurs sur le sujet, de les responsabiliser et de les associer en montrant que chacun a un rôle à jouer dans la lutte contre le harcèlement et en rappelant notamment les bons réflexes. Cette campagne vise aussi à apporter des réponses concrètes en faisant connaître les outils de signalement du harcèlement comme les numéros d’alerte (3117 et SMS 31177, l’application 3117), les bornes d’appel ou bien encore inciter à prévenir les agents présents dans les transports publics.

Avec le message « Ne minimisons jamais le harcèlement sexuel : victimes ou témoins, donnez l’alerte ! », cette campagne, imaginée par l’agence Havas Paris, cherche à sensibiliser tous les voyageurs
 en les incitant à dénoncer les actes dont ils pourraient être victimes ou témoins.

  • Avec plus de 4 100 affiches déployées sur les réseaux RATP et SNCF entre le 5 et le 27 mars (2 500 côté RATP et 2 100 côté SNCF).

  • Près de 4 750 affiches visibles dans tous les bus RATP du 5 au 19 mars.
  • Près de 11 000 affiches sur les réseaux SNCF Transilien, pendant 1 mois à compter du 6 mars. 
  • La campagne sera également relayée sur www.ratp.fr, www.transilien.com, www.iledefrance-mobilites.fr, les applications mobiles SNCF et RATP, les réseaux sociaux (Facebook, SNCF et Île-de-France Mobilités, les blogs de ligne et fils Twitter RATP, Île-de-France Mobilités, Région Île-de-France & SNCF Transilien) et un e-mailing sera envoyé aux abonnés SNCF et RATP.
  • Dans les trains Francilien, les écrans digitaux diffuseront des visuels de la campagne, avec la Région Île-de-France, à partir du 6 mars pour une durée d’un mois.


Une campagne portée par les agents sur le terrain

Les 5 et 6 mars, trois stands animés par des agents RATP seront installés dans la station Saint-Lazare (lignes 3, 9, 13 et 14) et Gare de Lyon (RER A, lignes 1 et 14) afin de proposer un lieu d’échange et de sensibilisation à nos voyageurs. Plus de 55 000 dépliants d’information seront également disponibles aux comptoirs d’information des stations et gares de la RATP et SNCF Transilien. Ce dépliant destiné
 à tous les voyageurs rappelle les bons réflexes pour donner l’alerte en tant que victime ou témoin d’une agression.

Un dispositif pérenne de sensibilisation

Des messages d’information sur les moyens d’alerte en cas de harcèlement sexuel seront diffusés dans les gares et stations via :


  • Les 3 000 écrans d’information en temps réel et via les messages d’annonce diffusés dans les espaces :
« En cas de harcèlement sexuel, victimes ou témoins, donnez l’alerte ! Agents, bornes d’appels, téléphone 3117, SMS 31177 ».
  • La diffusion dans le réseau RATP de messages d’information sur les moyens d’alerte en cas de harcèlement sexuel : « Si vous êtes victime ou témoin d’un harcèlement sexuel dans les transports, n’hésitez pas à donner l’alerte. En contactant directement nos agents, en utilisant les bornes d’appel sur les quais, par téléphone au 3117 et par SMS au 31177 ».
  • 15 142 stickers sont apposés dans les trains du réseau SNCF :
 dans l’ensemble des 800 trains et RER Transilien.
  • sur les affiches dans toutes les gares d’Île-de-France.


Un relais social media

Le dispositif est relayé par un partenariat avec trois instagrameuses influentes pour sensibiliser leurs abonnés aux moyens d'alerte. Ces instagrameuses communiqueront sur leur compte Instagram via des story (mardi 6/03). Elles seront composées d'une ou plusieurs photos qu'elles prendront dans les transports en commun et inciteront leur communauté à interagir sur le sujet du harcèlement sexuel via des sondages notamment. Elles relaieront ensuite la campagne en fin de journée.

Blogueuse mode / lifestyle, Deedee est très influente au sein de la blogosphère parisienne. Elle est connue pour sa transparence. Elle aborde tous les sujets de la vie quotidienne et s’est d’ailleurs exprimée a de nombreuses reprises sur des sujets femme/harcèlement.  

Blogueuse mode / lifestyle, Emilie incarne la parisienne moderne et active. Jeune maman, Emilie a une audience assez large sur Instagram. Elle se confie et partage souvent son quotidien en stories. Elle a déjà pris la parole sur son blog concernant des soucis de harcèlement dans le métro « Donc, j’ai été bloquée contre le mur, derrière la caméra (malin !) et on m’a empêchée de passer. ». 

Merys du blog Merystache (http://merystache.fr) vit à Paris. Son profil est très "street" et son audience est localisée principalement en IDF. Elle parle mode et sneakers sur son blog mais aborde également tous les sujets de la vie quotidienne en story sur son compte Instagram 

Havas Paris a enfin imaginé une vidéo, produite et publiée par Fraiches (la verticale spéciale "Femmes" de Minute Buzz sur Facebook) mercredi 7 mars. Cette vidéo est le témoignage de 3 jeunes femmes qui ont vécu des situations de harcèlement dans les transports en commun et rappelle toute l'importance d’enrayer le phénomène via les moyens d'alerte notamment.