Loading...

L’OBSERVATOIRE DES MARQUES DANS LA CITÉ : QUAND LES ENTREPRISES S’ENGAGENT PLUS QUE JAMAIS ​AU PROFIT DE LA SOCIÉTÉ

26 Janvier 2018

Havas Paris, agence de communication parmi les leaders en France a pour vocation de sonder les mouvements d’opinion, dans une époque complexe qui n’exonère aucun champs économique ou sociétal de mutations, de ruptures et de nouvelles aspirations. Havas Paris publie les premiers résultats de son nouvel outil « L’Observatoire des marques dans la Cité », qui s’attache à analyser les phénomènes les plus prégnants de cette ère post-RSE dans laquelle les entreprises s’engagent au service de la société de façon toujours plus forte et plus visible avec pour mise en regard, la façon dont les Français perçoivent les entreprises aujourd’hui. (sondage Havas Paris/CSA – janvier 2018*).

La discussion parlementaire prévue en France au printemps autour de la loi PACTE et de la place à donner à l’engagement sociétal dans le statut des entreprises avec la création du statut de « société à objet social élargi », s’inscrit pleinement dans cette volonté collective de lier plus clairement intérêt privé et intérêt général au cœur du modèle des entreprises.

*Méthodologie : Étude réalisée (CAWI) du 3 au 8 janvier 2018 par CSA pour Havas Paris sur un échantillon national représentatif de 1 010 Français âgés de 18 ans et plus construit selon la méthode des quotas. 

Quand les marques entrent en Politique… Les Français expriment une envie profonde de Politique au sens premier du terme, mus par des aspirations au changement et à une transformation de la société. Frustrés ou déçus par la politique traditionnelle, ils comptent sur eux-mêmes mais se tournent aussi vers les entreprises pour prendre le relais et pallier le pouvoir jugé parfois défaillant des États. Ces derniers se voient déjà concurrencés sur un certain nombre de sujets régaliens comme la loi, la sécurité et aujourd’hui la monnaie. Et les Français se disent que le poids économique, technologique et humain des entreprises est aujourd’hui incontournable pour porter des projets de transformation de la société. Ils circonscrivent néanmoins leurs attentes : les entreprises sont jugées comme crédibles et efficaces pour réduire le chômage, favoriser l’insertion des jeunes et l’égalité Homme/Femme et moins sur d’autres sujets, qui restent le domaine prioritaire de l’État.  Les entreprises, de leurs côtés, n’ont pas attendu le projet de loi impulsé par Emmanuel Macron, pour agir pour le bien commun et la société. L’étude identifie ainsi 6 pratiques de la façon dont les marques et les entreprises agissent au profit de la Cité, des plus cosmétiques aux plus structurantes depuis la simple posture de communication à la réorganisation de l’entreprise, en passant par la participation au débat public. 

« L’engagement des marques au cœur de la Cité est un phénomène profond et structurant de notre temps dont nous ne vivons sans doute que les prémices. » analyse Benoit Lozé, Directeur du planning stratégique Havas Paris. « L’enjeu est passionnant : les marques auront-elles la capacité de contribuer à redonner à la politique son pouvoir d’émancipation, de foi en l’avenir et de mobilisation des citoyens ? Pour une agence de communication comme la nôtre, au cœur des enjeux de société, c’est un vrai défi en termes de conseil et de création. »

« Je suis convaincu que les marques d’avenir seront celles qui porteront un vrai projet de société et sauront se concentrer sur quelques combats légitimes en y consacrant des moyens importants. » explique Julien Carette, Président de l’agence Havas Paris. «Ce seront aussi celles qui se construisent sur le modèle californien, à la fois incarnées par une vision et un sens du leadership tout en permettant aux consommateurs d’agir, de contribuer et de co-construire.»